Vous êtes ici : » Luminothérapie en général » Comparatif : Émissions de CO2 de 3 catégories de lampes !

Comparatif : Émissions de CO2 de 3 catégories de lampes !

http://www.lampe-de-luminotherapie.com/comparatif-emissions-de-co2-de-3-categories-de-lampes/

Les émissions de gaz à effet de serre s’élèvent en France à 9 tonnes de CO2 par personne par an. Cet article vous propose une comparaison des émissions de CO2 et de la consommation d’électricité des trois catégories de lampes les plus répandues.

Le remplacement de tous vos lampadaires halogènes et toutes vos ampoules à incandescence par des ampoules basse consommation permettrait de diviser par 5 l’énergie nécessaire à l’éclairage. Cette énergie représente environ 14% de l’énergie utilisée dans une maison… En basculant avec des lampes économiques, une économie de 10 à 30 kg de CO2 (variable selon le nombre de lampes que vous remplacez) peut être attendue.

L’impact sur les émissions de CO2 peut paraitre, à l’échelle d’une personne, minime (comparé aux transports très gourmands). Mais à voir les courbes de consommation des différents types d’ampoules, on comprend que passer aux ampoules à économie d’énergie serait déjà un acte civique.

Émissions de CO2 de trois catégories de lampes

eclairage ampoules co2

—– lampe à incandescence 60 W
—– lampe halogène (230 V), sans transformateur 40 W
—–
lampe économique 12 W

On voit sur le schéma ci-dessus que le seuil des 20kg de CO2 consommés est atteint après environ 6000 heures d’utilisation pour une ampoule économique, tandis qu’il faut 1000 heures seulement pour une lampe à incandescence, proposant pourtant le même éclairage… L’écart ne fait que croître en fonction du temps. Le choix d’un éclairage avec des ampoules basse consommation est un choix durable.

Baisse de co2 consommé en Guadeloupe
164.247 lampes basse consommation ont été vendues entre le 1er mars 2008 et le 30 mai. Cette opération, mise en place par l’ADEME et l’EDF, fut un succès. L’explication principale ? Seulement 2 € les lampes basse consommation dans les 37 points de ventes déclarés.

Cette opération, « lampes basse consommation » a permise d’économiser 37,7 Gigawatt/heure, (GWh), avec 28.700 tonnes de CO2 de moins dans l’atmosphère !

Une lampe qui absorbe le Co2 ?
L’ingénieur Pierre Calleja, qui a créé la société Tyca, a inventé un lampadaire qui pourrait être une petite révolution. Le principe de ce lampadaire est d’enfermer des algues, les coccolithophores. Stimulées par la lumière pour leur croissance, elles absorbent le Co2 pour former leur carapace calcaire, et rejètent en échange de l’oxygène…

Chaque luminaire de 1,5m3 pourrait capturer 1 tonne de CO2 par an. On imagine bien l’intérêt de l’invention en multipliant ces lampes dans les grandes villes, cela pourrait donner un sérieux coup de pouce à l’effort de réduction d’émissions de Co2 dans le monde.

Pour en savoir plus :

Enregistrer

Article de Ann-Charlotte, de Bien et Bio - Dernière mise à jour : le 17 novembre 2008

Thèmes associés :

Les commentaires :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(required)

(required)