Vous êtes ici : Lampe de luminothérapie » Les ampoules » Les ampoules à économie d'énergie » Evolution de la consommation d’énergie

Evolution de la consommation d’énergie

http://www.lampe-de-luminotherapie.com/consommation-d-energie/

Les ménages contribuent peu à la maîtrise de la consommation énergétique. La consommation énergétique domestique s’accroit même. En effet, la demande moyenne énergétique des ménages depuis 30 ans correspond au tiers de la consommation totale d’énergie en France.

Et en 30 ans, cette consommation d’énergie a connu une croissance de 20%.Voici les chiffres en tonnes équivalent pétrole (Tep).

1973 (premier choc pétrolier)
Consommation d’énergie finale : 134 millions de Tep

2005
Consommation d’énergie finale :160 millions de Tep

Mais cette progression globale de 20% est très variable selon les secteurs de l’économie. Contrairement aux idées reçues, elle n’est pas seulement le fait des industries, comme l’explique le CREDOC :

Cette progression est principalement imputable aux mutations des secteurs des transports et du résidentiel-tertiaire (immeubles d’habitations et immeubles de bureaux). L’industrie a en revanche nettement diminué son volume de consommation depuis 1973.

On peut expliquer cette baisse de consommation énergétique dans l’industrie par la diminution du nombre d’établissements industriels. Notre économie, ce n’est pas une nouvelle, se tertiarise, et glisse ainsi vers des activités moins gourmandes en énergie. Ils ‘agit là d’un facteur structurel. Un autre facteur, technologique cette fois,  est la recherche active d’économies d’énergie par les industriels. Outre les incitations, les normes ont obligées, selon les secteurs, à la modernisation des process.

Mais le mauvais élève, c’est le résidentiel. La consommation d’énergie s’y est accrue de 21 %. Cette consommation d’énergie est en effet directement dépendante des caractéristiques de  notre habitat. Mais c’est aussi le comportement des ménages que l’on doit ici pointer du doigt, avec, comme nous l’avions déjà dit, l’achat de produits très gourmands.

La consommation moyenne par logement est restée plutôt stable. Mais rapportée à l’individu utilisateur, la consommation par tête a augmenté significativement. En effet, le nombre moyen de personnes par logement ayant régulièrement diminué (2,34 personnes en 2003 contre 2,51 en 1990), la consommation par personne augmente ! Mais comment se répartie cette consommation ?

  • 72 % de la consommation pour le chauffage,
  • 11 % aux consommations spécifiquement électriques (éclairage, électroménager…),
  • 11 % à la production d’eau chaude
  • et 6% à la cuisson.

L’étude des comportements concernant le chauffage révèle clairement que la recherche du confort l’emporte sur le souci de l’économie financière. Si l’on s’attarde sur les températures de nos intérieurs, celle ci est passée de 19° à 21° entre 1986 et 2003. La consommation de nos appareils électroménagers, de plus en plus répandus, a fortement augmenté entre 1973 et 2003 (+ 85 % par m2). Leur faible puissance ne permet pasd d’économie car ils sont souvent, en veille…

Lesstandards de confort individuels ont évolué depuis 30 ans, les comportements de consommation sont ainsi devenus peu économes. L’action sur le comportement de consommation est difficile. Alors que des gestes simples (qui peuvent paraitre minimes) apportent beaucoup. Vous changez vos ampoules aujourd’hui ?

Pour en savoir plus :

Crédit photo : -Chad Johnson

Article de Ann-Charlotte, de Bien et Bio - Dernière mise à jour : le 14 octobre 2008

Thèmes associés : Ademe, Consommation electrique, La consommation d'énergie

Les commentaires :
Bertrand

Ça va marcher fort vos ampoules ! les factures vont être de plus en plus salées et les gens de moins en moins riche.

marya

Je ne vois pas où est mentionnée l’augmentation radicale électrique de 1991, 1998, et 2003 ! Merci de le mettre…
Merci d’avance,
Marya

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)