Vous êtes ici : » Luminothérapie en général » Les dangers de la lumière bleue : protégez vos yeux !

Les dangers de la lumière bleue : protégez vos yeux !

http://www.lampe-de-luminotherapie.com/danger-lumiere-bleue/

Les lampes de luminothérapie proposent une lumière à spectre large, allant de la lumière bleue à la lumière rouge, en passant par la lumière verte, jaune et orangée. C’est la richesse de ce spectre qui permet de proposer une lumière dite « lumière du jour », c’est-à-dire de la même qualité que celle du soleil.

Mais si l’on trouve aujourd’hui sur le marché un grand nombre de lampes de luminothérapie à des tarifs très différents, il est important de savoir distinguer les caractéristiques qui les différencient, et c’est bien souvent la qualité de la lumière.

En effet, pour le néophyte, « lumière du jour » veut tout et rien dire, et rares sont les personnes qui vérifieront le spectre exact de la lumière diffusée. Pourtant, cette information est capitale, car elle conditionne non seulement l’efficacité de la lampe, mais également son innocuité.

La couleur bleue : bonne ou mauvaise ?

La lumière bleue a un spectre assez large allant de 380 nm à 500 nm. Comme nous l’expliquent les ophtalmologistes, si une partie de ce spectre est très bénéfique pour la santé et le moral, la partie la plus basse (lumière bleu-violet) est au contraire dangereuse pour la rétine.

Pour se protéger de cette lumière néfaste, il est important de faire un usage raisonné des écrans (téléphone, ordinateur…), qui sont de gros émetteurs de cette lumière. Il est également possible de s’équiper de lunettes à verres spécifiquement conçus pour filtrer cette lumière (verres anti lumière bleue).

Pour ce qui concerne les lampes de luminothérapie, il faut également être vigilant à éviter les ampoules diffusant une lumière bleue de longueur d’onde inférieure à 450 nm. Une lumière blanche enrichie en bleu reste au contraire très bénéfique.

Dans tous les cas, pour protéger la qualité de son sommeil, il vaut mieux éviter toute exposition à une lumière forte ou intense en fin de journée (qu’il s’agisse des écrans ou de la lampe de luminothérapie) afin de ne pas compromettre la qualité de son sommeil.

Article de Ann-Charlotte, de Bien et Bio - Dernière mise à jour : le 5 août 2016

Thèmes associés :

Les commentaires :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(required)

(required)