Vous êtes ici : » Luminothérapie en général » La dépression saisonnière » Lutter contre la dépression saisonnière avec la luminothérapie

Lutter contre la dépression saisonnière avec la luminothérapie

http://www.lampe-de-luminotherapie.com/depression-saisonniere-lumino/

dépression saisonnière3 à 6% des individus sont touchés par la dépression saisonnière qui apparait généralement au début de l’hiver.

Pour lutter contre ce dérèglement de l’organisme, la luminothérapie est devenue incontournable.

Elle permet de se soigner par la lumière, pour retrouver force et dynamisme, à utiliser aussi de manière préventive !

Le syndrome de la dépression saisonnière

Les symptômes du blues hivernal

Baisse de moral, fatigue intense et régulière, besoin important de sommeil et des réveils difficiles sont autant de signes qui peuvent et doivent vous alerter sur votre état. Le mieux est d’ailleurs d’aller consulter votre médecin généraliste afin de poser de manière sûre le diagnostic de la dépression saisonnière.

Vous pouvez aussi ressentir des troubles de l’alimentation : boulimie, appétit anormalement grand, prise de poids. De manière plus surprenante ce syndrome du blues hivernal peut provoquer une diminution de la libido.

Troubles de notre organisme, du sommeil, de l’alimentation, de l’activité sexuelle et des performances intellectuelles, sont les 5 domaines dans lesquels les effets de la dépression saisonnière se fait ressentir. Toutes ces conséquences sont liées au dérèglement de l’horloge biologique interne.

Les causes de la dépression saisonnière

luminothérapieL’horloge biologique interne se situe dans notre cerveau. Elle est basée sur des rythmes biologiques appelés circadiens.

Ces rythmes comprennent les événements biologiques se déroulant de manière périodique comme l’alternance des cycles de veille et de sommeil sr un cycle proche des 24 heures.

Cette horloge définit donc les moments de repos et ceux d’activité.

Exposé aux variations de notre environnement comme la luminosité, il peut arriver que notre horloge biologique interne se dérègle, ce qui provoque une dépression saisonnière.

Lumière et dépression saisonnière : une relation prouvée

En 1984, le Dr Norman E. Rosenthal, psychologue et chercheur, a été le premier à démontrer le lien de cause à effet entre lumière et dépression saisonnière. La lumière fut d’ailleurs utilisée dès le début des années 80 aux Etats-Unis pour tenter de résoudre la dépression.

Il a été prouvé que le manque de lumière provoque la sécrétion de mélatonine en très grande quantité, une hormone qui favorise la somnolence.

Ainsi, de nombreuses personnes ressentent les effets négatifs de la baisse de luminosité dès l’arrivée de l’automne.

La luminothérapie, un traitement doux

La famille des photothérapies

lampe luminothérapieLa photothérapie signifie traitement par la lumière. On utilise certaines sources lumineuses en jouant sur l’intensité, les couleurs, le laser, …

Là où la chromothérapie utilise chacune des couleurs du spectre du soleil, la luminothérapie quand à elle, utilise une lumière blanche, dite à spectre large. La luminothérapie se base ainsi sur le degré de luminosité et agit sur la régulation de la mélatonine, pour diminuer le besoin de sommeil en période active.

Comment suivre une cure de luminothérapie

Il faut pour cela s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche. L’intensité requise pour une cure varie de 2 500 lux à 10 000 lux. Il faut que la source de lumière projette le flux sur votre visage.

L’idéal est de faire des séances d’environ une demi-heure tous les matins, afin de donner le signal au corps que la journée débute. La cure peut-être plus ou moins longue selon l’objectif que l’on s’est fixé.

Des produits au service de cette thérapie

Il existe des lampes de luminothérapie avec agrément médical, prescrites par votre médecin. Toutefois, si vous souhaitez utiliser la luminothérapie à titre préventif, il existe une large gamme de produits qui pourront vous satisfaire : lampes, ampoules ou encore réveils simulateur d’aube.

N’hésitez plus, pour lutter contre la dépression saisonnière ou obtenir une sensation de bien-être général, optez pour la luminothérapie !

Crédit photo : fakelvis, ComputerHotline

3 à 6% des individus sont touchés par la dépression saisonnière qui apparait généralement au début de l’hiver.

Pour lutter contre ce dérèglement de l’organisme, la luminothérapie est devenue incontournable. Elle permet de se soigner par la lumière pour retrouver force et dynamisme, à utiliser aussi de manière préventive !

Le syndrome de la dépression saisonnière

Les symptômes du blues hivernal

Baisse de moral, fatigue intense et régulière, besoin important de sommeil et des réveils difficiles sont autant de signes qui peuvent et doivent vous alerter sur votre état. Le mieux est d’ailleurs d’aller consulter votre médecin généraliste afin de poser de manière sûre le diagnostic de la dépression saisonnière.

Vous pouvez aussi ressentir des troubles de l’alimentation : boulimie, appétit anormalement grand, prise de poids.

De manière plus surprenante ce syndrome du blues hivernal peut provoquer une diminution de la libido.

Troubles de notre organisme, du sommeil, de l’alimentation, de l’activité sexuelle et des performances intellectuelles, sont les 5 domaines dans lesquels les effets de la dépression saisonnière se fait ressentir.

Toutes ces conséquences sont liées au dérèglement de l’horloge biologique interne.

Les causes de la dépression saisonnière

L’horloge biologique interne se situe dans notre cerveau. Elle est basée sur des rythmes biologiques appelés circadiens. Ces rythmes comprennent les événements biologiques se déroulant de manière périodique comme l’alternance des cycles de veille et de sommeil sr un cycle proche des 24 heures.

Cette horloge définit donc les moments de repos et ceux d’activité.

Exposé aux variations de notre environnement comme la luminosité, il peut arriver que notre horloge biologique interne se dérègle, ce qui provoque une dépression saisonnière.

Lumière et dépression saisonnière : une relation prouvée

En 1984, le Dr Norman E. Rosenthal, psychologue et chercheur, a été le premier à démontrer le lien de cause à effet entre lumière et dépression saisonnière. La lumière fut d’ailleurs utilisée dès le début des années 80 aux Etats-Unis pour tenter de résoudre la dépression.

Il a été prouvé que le manque de lumière provoque la sécrétion de mélatonine en très grande quantité, une hormone qui favorise la somnolence,

Ainsi, de nombreuses personnes ressentent les effets négatifs de la baisse de luminosité dès l’arrivée de l’automne.

La luminothérapie, un traitement doux

La famille des photothérapies

La photothérapie signifie traitement par la lumière.

On utilise certaines sources lumineuses en jouant sur l’intensité, les couleurs, le laser, …

Là où la chromothérapie utilise chacune des couleurs du spectre du soleil, la luminothérapie quand à elle, utilise une lumière blanche, dite à spectre large.

La luminothérapie se base ainsi sur le degré de luminosité et agit sur la régulation de la mélatonine, pour diminuer le besoin de sommeil en période active.

Comment suivre une cure de luminothérapie

Il faut pour cela s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche. L’intensité requise pour une cure varie de 2 500 lux à 10 000 lux. Il faut que la source de lumière projette le flux sur votre visage.

L’idéal est de faire des séances d’environ une demi-heure tous les matins, afin de donner le signal au corps que la journée débute.

La cure peut-être plus ou moins longue selon l’objectif que l’on s’est fixé.

Des produits au service de cette thérapie

Il existe des lampes de luminothérapie avec agrément médical, prescrites par votre médecin. Toutefois, si vous souhaitez utiliser la luminothérapie à titre préventif, il existe une large gamme de produits qui pourront vous satisfaire : lampes, ampoules ou encore réveils simulateur d’aube.

N’hésitez plus, pour lutter contre la dépression saisonnière ou obtenir une sensation de bien-être général, optez pour la luminothérapie !

Article de Bien et Bio - Dernière mise à jour : le 6 décembre 2010

Thèmes associés : Dépression saisonnière traitement, Déprime saisonnière, La dépression saisonnière, Luminothérapie et dépression, Traitement de luminothérapie

Les commentaires :
Amélie

Peut on mettre une lampe de ce style dans un bureau ?
Nous trouvons notre bureau trop jaune par les lampes habituelles, et nous cherchons donc des lumières « naturelles » …

Produit bio

Ce type de lampe de luminothérapie peut évidemment se placer sur un bureau. Cela remplacera de manière idéal les lampes traditionnelles plus jaunes et moins lumineuses.

marie helene

il manque une petite précision sur votre comparatif, il me semble important de signaler dans quel pays sont fabriques ces lampes et simulateurs.. En tout cas ça m’interesse
merci d’ajouter cette petite précision

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(required)

(required)