Vous êtes ici : » Les ampoules » Les ampoules à économie d'énergie » Economie d’energie à Saint Jean de Monts

Economie d’energie à Saint Jean de Monts

http://www.lampe-de-luminotherapie.com/economie-d-energie-monts/

La ville de Saint-Jean-de-Monts (Vendée) compte 7100 habitants en hiver et accueille 120 000 personnes
en été. Les équipements pour l’éclairage public sont dimensionnés en fonction des besoins de la période estivale.

Pour autant, ils ne peuvent être réduits en basse saison car l’habitat reste dispersé. C’est ainsi que Saint-Jean-de-Monts totalise 6 000 points lumineux, soit un ratio de 20 habitants par point lumineux l’été, contre 1,2 l’hiver (moyenne nationale : 7,1).

L’urbanisation du littoral entraîne, en outre, une demande constante d’extension des zones éclairées.
Dans ce contexte, les services techniques de la ville ont réfléchi à un dispositif de renouvellement d’une partie des 6 000 points lumineux avec le double objectif :

  • d’augmenter la capacité d’éclairage
  • tout en maîtrisant la consommation d’énergie.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la certification environnementale ISO 14001 obtenue par les services techniques et étendue en janvier 2005 à l’ensemble des services de la Ville. Trois mesures qui ont été prises :

La réduction de tension

A terme, 20 régulateurs de tension seront posés sur les postes de commande, en tête d’installation.

Ces appareils permettent, d’une part de maintenir une tension constante à partir de l’alimentation du réseau qui est soumise à des variations (225 à 245 volts) et, d’autre part, de réduire la tension jusqu’au seuil de décrochage des lampes, c’est-à-dire jusqu’à leur point d’extinction.

En résultent une meilleure utilisation du matériel et surtout des économies d’énergie. Toujours bon d’avoir une basse consommation pour ses lampes.

Les avantages de la réduction de tension

La réduction de tension s’avère être une solution préférable à celle qui consiste à n’utiliser qu’un lampadaire sur trois en basse saison touristique, système dit de « l’éclairage temporaire-permanent ».

En effet, la réduction de tension permet de maintenir le matériel en bon état, alors que l’éclairage temporaire-permanent conduit à la dégradation des luminaires non utilisés en hiver (prise d’humidité). La réduction de tension produit également une lumière de meilleure qualité car la diminution de l’intensité lumineuse est homogène et non perceptible à l’oeil, alors que les contrastes provoqués par l’alternance de points lumineux et de points d’ombre sont dangereux pour les usagers de la voirie (effet stroboscopique).

Le renouvellement progressif du parc de lampes

La Ville de Saint-Jean-de-Monts a fait le choix des lampes à sodium haute pression (SOHP). Cette technologie est retenue pour les installations neuves et pour le renouvellement des anciennes lampes à vapeur de mercure (ballons fluorescents ou « BF »). À efficacité lumineuse égale, les SOHP représentent une économie d’énergie de 40 % par rapport aux ballons fluorescents (SOHP 150 W = 16 500 lumens ; BF 250 W = 16 000 lm).

Pour en savoir plus

Article de Ann-Charlotte, de Bien et Bio - Dernière mise à jour : le 10 juillet 2008

Thèmes associés : Ampoule basse consommation, Ampoule basse tension, Economie d'énergie

Les commentaires :
Sarah

Voila une belle réalisation par une ville !

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(required)

(required)