Travailler en plein air, la solution idéale ?

La psychothérapie serait plus efficace que la luminothérapie ? Pour traiter les symptômes de la dépression saisonnière, il semblerait en effet que la psychothérapie soit plus efficace, à long terme (source : Étude Américaine). Toutefois, à court terme, c’est la combinaison des deux traitements qui donnerait les meilleurs résultats, preuve que la luminothérapie devient une technique incontournable. Découvrez notre article sur la dépression saisonnière et la luminothérapie.

Travailler en plein air, la solution idéale à la dépression saisonnière ?
Travailler en plein air, la solution idéale ?

Les heures du jour ou l’ensoleillement est maximal diminuent… les personnes présentant un trouble affectif saisonnier (SAD) et sont sujettes à la dépression saisonnière, commencent à sentir l’apparition des symptômes de la dépression hivernale.Une nouvelle étude suggère qu’un type de remède fonctionne mieux que d’autres pour lutter contre le blues hivernal !

Les symptômes de la dépression saisonnière

  • Asthénie : mal être et grande fatigue, s’accompagnant d’une baisse d’énergie, d’une perte d’intérêt
  • Quelquefois, le malade se plaint de troubles de concentration avec irritabilité
  • Les insomnies ne sont pas fréquentes, les malades ont tendance à se plaindre au contraire d’un besoin supplémentaire de sommeil
  • Il n’existe pas de trouble de l’appétit, mais au contraire un besoin d’absorber des sucreries en quantité supplémentaire à la normale

Quel traitement pour dépression saisonnière ?

La base pour lutter contre la dépression saisonnière est simple : la recherche de la lumière (photothérapie ou luminothérapie) et plus particulièrement la lumière solaire. Celle-ci doit être accompagnée d’une activité physique accrue pour améliorer encore plus les effets de cette lumière vitale. La luminothérapie fait appel à des lampes d’au moins 5000 lux (unité de mesure à surveiller lors de l’achat de votre lampe de luminothérapie).

En plus de l’exposition à une lampe de luminothérapie, il est aussi parfois nécessaire de rajouter à son alimentation certaines choses, comme du tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine, ce qui permet d’augmenter le taux de sérotonine dans le cerveau. Les antidépresseurs peuvent aider…à court terme ! Mais une nouvelle technique, massivement importée des États-Unis, semble fonctionner en complément de la luminothérapie.

Préparer la dépression saisonnière en été et à l’automne semble être la bonne solution. Comment ? Une marche quotidienne à la lumière du jour d’1 heure, idéalement, et de préférence le matin, permet de bénéficier à la fois de la lumière (autant qu’une séance de luminothérapie) et de l’activité physique qui a aussi un effet antidépresseur. Deux actions en une bénéfiques pour le corps, qui va emmagasiner cette énergie. Lorsque les longues journées d’automne arrivent, avec leur faible luminosité, il faut continuer à agir comme en été en poursuivant des activités régulières qui tiennent actif et motivé. Sorties, rencontres, il faut continuer à avoir le rythme de l’été… Pas toujours facile.

Test de traitement de la dépression saisonnière

Des chercheurs ont réalisé des tests et ont com­paré les effets de la psychothérapie cognitivo-comportementale, de la luminothérapie et d’une combinaison des deux traitements auprès de 69 personnes atteintes de dépression saisonnière. La thérapie cognitivo-comportementale, spécialement conçue pour traiter les personnes atteintes de TAS (Troubles affectifs saisonniers), est la technique la plus efficace pour prévenir les récidives de la dépression, plus que la luminothérapie ou une combinaison des deux méthodes, selon l’étude. 80% des patients ayant reçus un traitement de psychothérapie cognitivo-comportementale ont vu une amélioration dans les 6 semaines, et 50% de ceux traités par la luminothérapie.

La psychologue Marie-Pier Lavoie trouve ces résultats très encourageants. « C’est vraiment une nouvelle fenêtre qui s’ouvre dans ce domaine. La chercheuse principale de cette étude – Kelly Rohan – est d’ailleurs une des seules à utiliser la thérapie cognitivo-comportementale spécifiquement pour traiter la dépression saisonnière« . Mais il ne faut pas pour autant irer une croix sur la luminothérapie. Car derrière ces résultats, il faut aussi comprendre que la luminothérapie sera elle, plus efficace pour les personnes chez qui les symptômes ont tendance à revenir. Avec la psychothérapie, le traitement se fait beaucoup plus en profondeur, c’est-à-dire qu’il arrive à modifier les croyances des gens, mais aussi leurs comportements… la luminothérapie, méthode plus « soft », accompagnera elle les personnes qui le souhaitent.

D’ailleurs la luminothérapie possède de nombreuses applications. Lutte contre l’acné notamment, elle est aussi efficace, semble t-il, en association avec le thé vert, pour renforcer la tonicité de la peau.

24 Commentaires

  1. Merci pour ce billet, j’ai un ami qui va pas très bien, je vais peut être lui conseiller la luminothérapie.

  2. Dépression saisonnière. Le terme dépression est  »dur » et il fait peur. Disons qu’on peut être porté à avoir un baisse de régime à l’automne et en hiver j’aime mieux ça que dépressif. Donc la luminothérapie je suis un adepte et je sens une différence.

  3. Personnellement j’ai testé une lampe de luminothérapie plus pour un problème de somnolence que pour une « dépression », l’effet a été flagrant, je me suis senti bien plus réveillé la journée, moins somnolent

  4. On manque vraiment de lumière l’hiver à Paris c’est un réel problème…

  5. Merci pour cet intéressant article.

    Il est clair que la lumière joue un rôle important sur l’état dépressif d’une personne. Plus qu’un besoin, la lumière est une nécessité pour nous.

  6. Je vous remercie pour cet article très pertinent, je retrouve parmi mes patients, des gens souffrant exactement ce genre de dépression.

  7. C’est vraiment important de s’exposer à la lumière régulièrement.

    Il est d’ailleurs clair pour moi que j’investirai sur une lampe de luminothérapie d’ici l’hiver prochain.

  8. En été, tout le monde est content, en hivers nous n’avons qu’une envie : rester sous la couette et deprimer !
    Merci pour cet article.

  9. @Henri : vous pouvez les commander directement sur notre site pour vous faire livrer au Quebec. Découvrez nos lampes de luminothérapie ou nos ampoules de luminothérapie.

  10. J’ai beaucoup entendu parler sur la luminothérapie et même si cela peut sembler simpliste à certains, je suis convaincu que la lumière du jour influence nos humeurs et peut conduire à un état dépressif, si on en venait à en manquer. Ceci dit, une ampoule de luminothérapie est efficace une heure par jour, comme la marche conseillée dans votre article. De plus, son prix est bien plus élevé que de pratiquer la marche, alors, la luminothérapie se présente plus comme une solution de rechange que comme un traitement de base…

  11. merci pour vos réponses j’ai exactement ce problème en ce moment et cela devient très irritant, baisse de la concentration, de la motivation etc… en voyant vos commentaires cela me rassure énormément.

  12. j’ai une amie parisienne qui souffre depuis toujours de dépression saisonnière. elle s’est équipée de lampes qu’elle utilise régulièrement mais ça ne suffit pas. elle s’est décidé cette année, en févrer de partir en Guadeloupe pour 2 semaines. elle m’a expliquer qu’au bout de 3 jours, elle se sentais vraiement mieux. elle est revenue gaie, souriante, optimiste. son état dépressif est parti en quelque jours grâce à l’ensoleillement, la lumière.
    les lampes sont pour elle un moyen de limiter les dêgats.
    elle pense sérieusement à changer de région.

  13. Il faut dans ce genre de cas prendre quelques jours de vacs pour décompressé un peu!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here