Vous êtes ici : Lampe de luminothérapie » Les ampoules » Les ampoules à économie d'énergie » Recyclage des lampes fluocompactes

Recyclage des lampes fluocompactes

http://www.lampe-de-luminotherapie.com/recyclage-lampes/

Nous vous avons déjà parlé sur lampe de luminothérapie de Récylum, l’éco organisme chargé de la collecte des ampoules en fin de vie et de leur recyclage. Le recyclage des lampes, et leur collecte, qui attire chaque jour de nombreux visiteurs, est détaillée dans cet article. Intéressons nous aujourd’hui à Indaver, société Belge leader du traitement des déchets dangereux.

Pourquoi parler de cette société Belge ? Simplement car lorsque la collectes de DEEE a commencé, en novembre 2006, aucun site sur le territoire français n’était en mesure de reprendre ces déchets. Récylum s’est donc tourné vers la société Belge (depuis la situation s’est améliore avec des centres à Troyes et Riom). 2 ans après le lancement de la collecte, comment se situe ce domaine du recyclage des lampes ?

Schéma du recyclage des lampes

Et bien à en croire Walter Van Wayenberg, directeur marketing d’Indaver, le « marché n’est pas aussi mûr que prévu« . C’est ce qu’il confie à nos confrères d’Environnement Magazine (n° de Juillet / Août 2008). « La filière n’est pas rentable, plusieurs installations européennes ont fermé leurs porte. On a trop spéculé sur la directive DEEE, or le marché n’est pas aussi mûr que prévu. Les collectes sont encore faibles et nous, nous comptions sur l’effet d’échelle pour rentabiliser nos lignes« . Le recyclage des lampes, pas si facile !

Recyclage des lampes (schéma Indaver)

Le recyclage des lampes (Schéma Indaver). Les lampes sont concassées, puis les différents éléments broyés sont séparés. Un aimant permet de séparer la fraction ferreuse. Le verre, le métal restant et la poudre fluorescente passent ensuite à travers un tamis. Si nécessaire, le verre, le fer et le métal sont purifiés à une température de 200 °C.

Avec 22 millions d’unités collectées en 2007, 28 ou 29 millions cette année, on est loin de la capacité de la société Belge, qui peut traiter 35 millions de lampes pour le recyclage… A qui la faute ? Aux gouvernements et organismes chargés de promouvoir la collecte ? Bien entendu, la communication vers le public et les incitations aux changements sont encore trop faibles. Mais Indaver tient aussi pour responsables de ce manque les fabricants de lampes… En effet, ceux ci ne veulent pas de la poudre mercurielle traitée par Indaver, préférant se tourner vers la poudre neuve chinoise, moins chère… Par conséquent, la société Belge paie pour enfouir ces poudres…

Article de Ann-Charlotte, de Bien et Bio - Dernière mise à jour : le 2 octobre 2008

Thèmes associés :

Les commentaires :
Fred Bordage

Bonjour, si le thème du recyclage des DEEE vous intéresse, vous trouverez plus d’information sur le blog http://greenIT.fr

Bien et Bio

Merci pour le lien. Je connaissais déjà votre site très pertinent et bien réalisé. A très bientot ici. Cordialement.

Damien

c’est super important de recycler !
il faut penser au coté écologique d’avantage.

William

Le billet est très intéressant merci!

Le recyclage est une chose très importante et le concept de cette société est plus que très bien. Cependant, comme tout ce qui touche à l’écologie, il faut mettre les bouchés doubles au niveau communication et au niveau des actions de chacun. Car pour notre planète, il faut que ce genre d’entreprise soit rentable!

Virginie

Merci de nous sensibiliser au recyclage c’est important pour notre planète !

Albert

J’ai appris qu’on pouvait recycler les lampes grâce à vous merci !

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(required)

(required)