Guide & Comparatif : Lampe de luminothérapie

Guide & Comparatif : Lampe de luminothérapie

Lampe de luminothérapieLa lumière naturelle est absolument nécessaire à la croissance et au bien-être de tous les êtres vivants. Malheureusement, depuis des années nos horloges biologiques et hormones du sommeil se détraquent car nos modes de vie sédentaires et le travail de nuit nous privent trop souvent de lumière naturelle. La plupart du temps, nous sommes soumis à une lumière artificielle (maison, bureau, transports, etc…) telle que la lumière blanche qui ne reproduit qu’une petite partie du spectre lumineux du soleil.

Or, pour notre bien-être et nos cycles de sommeil, nous avons absolument besoin de la totalité de ce spectre. Le principe de la luminothérapie est d’apporter tous les bienfaits du soleil. Particulièrement efficace en hiver, la luminothérapie peut remédier aux états de mal-être et déprimes liés à un déficit de luminosité.

Les lampes et ampoules de luminothérapie reproduisent une grande partie du spectre lumineux du soleil et offrent une lumière proche de celle d’une journée d’été.

Rédigés par des spécialistes, ce guide vous informe sur la luminothérapie en général et les équipements requis tels que les lampes de luminothérapie, les ampoules à économie d’énergie, et les réveils lumineux simulateurs d’aube.

Des articles investis pour vous expliquer les principes de la chromothérapie, la photothérapie et la température des couleurs. Sans omettre des conseils simples et utiles pour combattre la dépression saisonnière, traiter les troubles de l’humeur ou affectif, les insomnies et autres dérèglements hormonaux. De quoi rester en bonne santé et éviter la fameuse et incapacitante dépression hivernale !

Pour qui la luminothérapie est-elle recommandée ?

Recevoir un afflux lumineux intense et riche est utile pour tout le monde. Mais certains en ont plus besoin que d’autres, et certaines circonstances l’appellent davantage.

À qui s'adresse la luminothérapieAinsi, d’une manière générale, c’est surtout en automne et en hiver que nous aurons le plus besoin de cette aide artificielle pour combler les déficits. La lumière du soleil est naturellement plus rare, et nous en souffrons.

En journée, les personnes qui ont la possibilité de rester longtemps dehors arriveront, même en hiver, à recevoir un peu de soleil. Pour ceux qui travaillent en intérieur, c’est quasiment impossible. S’équiper d’une lampe de luminothérapie permet alors de recevoir un « bain de lumière », le matin lorsque l’on se prépare, ou à son bureau durant la journée.

Pour les personnes dont l’équilibre émotionnel est fragile, la luminothérapie est profitable toute l’année. En effet, il a été démontré que la luminothérapie est efficace pour lutter contre la dépression saisonnière et la dépression chronique.

A quelle saison doit-on pratiquer la Luminothérapie ?

La luminothérapie à été testée et conçue par des experts médicaux au début des années 1980. La luminothérapie a été conçue pour le traitement du trouble affectif saisonnier (Seasonal Affective Disorder ou SAD). Ce trouble saisonnier est un type de dépression récidivante. On l’observe au cours des mois d’automne et d’hiver.

La majorité des personnes souffrent de déprime en hiver (jusqu’à 20% de la population)

Cette déprime est liée à la quantité de lumière quotidienne absorbée qui est insuffisante. La quantité nécessaire est de 2000 lux minimum par jour. Ainsi, bien que la luminothérapie devrait se pratiquer l’hiver, pour contrer le manque d’ensoleillement, l’apport en lumière peut se faire tout l’année.

Blues hivernalEn effet, notre façon contemporaine de vivre nous empêche de bénéficier d’une quantité de lumière quotidienne. Travail au bureau, moindre exposition au soleil, d’où un déficit chronique journalier, quelle que soit la saison.

Les bains de lumière quotidiens sont donc indispensables et préventifs de la déprime et de la régulation du sommeil. Cette dérégulation peut avoir de lourdes conséquences. Les troubles du sommeil (décalage des phases du sommeil) peuvent constituer une atteinte considérable à la qualité de vie. Le manque de sommeil peut être à la source de maladies physiques et psychologiques. (voir à ce sujet les simulateurs d’aube pour régler le sommeil)

La déprime saisonnière affecte de façon grave 3 % de la population et environ 20 % à un degré moindre.

Nous avons besoin de lumière pour que notre organisme soit synchronisé avec l’heure de la journée et avec les saisons. Mais il n’y a pas que la déprime saisonnière…

La période clé du changement de saison

Il se peut que vous vous plaigniez d’une diminution du bien-être générale ? Ou alors vous faites preuve de moins de motivation au travail. Cela peut être du aux changements de saison. Dans ces cas, les patients peuvent eux aussi bénéficier de la luminothérapie.

Changements saisonniersLe passage de l’automne à l’hiver est sans doutes le plus critique. Un grand nombre de personnes se sentent fatiguées, sans énergie. Dans ces moments, certaines personnes ont tendance à manger plus que d’habitude. Cette boulimie peut aller encore plus loin, jusqu’à la dépression.

Les journées plus courtes et sombres de l’hiver nécessitent une adaptation de notre organisme. Celui ci n’y est pas toujours préparé.

La luminothérapie permet de vivre pleinement chaque jour de l’année, et compenser le manque d’ensoleillement. Nous pouvons être bien reposés,en toute saison. Et surtout, la luminothérapie permet d’entrer dans l’hiver sans hiberner !

Le taux d’efficacité de la luminothérapie se situe entre 50 et 80 %, ce qui équivaut à un traitement par antidépresseurs, en plus d’être moins invasif et moins coûteux.

Les apports du soleil, un remède naturel

Le soleil rythme nos cycles biologiques et intervient dans notre équilibre psychique, le sommeil, l’humeur… Lorsque nous sommes souvent tristes sans raison, irritable, anxieux (e), que rien ne nous intéresse, on peut y voir les symptômes de la dépression saisonnière » ou « trouble affectifs saisonniers« .

Un somnifère naturel

La lumière naturelle agit directement sur notre cerveau… mais malheureusement celle ci vient à manquer. La lumière mène son action par l’intermédiaire de l’épiphyse ou la glande pinéale qui sécrète la mélatonine. Cette hormone régule notamment le rythme biologique de l’organisme. La mélatonine commande notre horloge interne et par conséquent le sommeil.

La lumière naturelle, transmise au travers de la rétine de l’œil jusqu’à la glande pinéale joue sur la durée du sommeil.

Action sur le système immunitaire

La lumière naturelle permet aussi la sécrétion de différentes hormones, et d’une façon générale améliore le système immunitaire.

  • Le soleil augmente notre utilisation des nutriments.
  • Il augmente la production d’insuline,
  • Accélère l’envoi des nutriments vers nos cellules.
  • Stimule la production de vitamines D
  • Meilleure assimilation du calcium, du magnésium et des protéines de notre alimentation

Mélatonine et simulationLes chercheurs ont établi que pour préserver notre équilibre interne, nous devons emmagasiner une intensité d’au moins 2 000 lux par les yeux. En dessous de ce seuil, la glande pinéale déclenche la fabrication massive de somnifère naturel, la mélatonine… provoquant des endormissements, et une apathie…

Or, dans des locaux convenablement éclairés, on ne dépasse pas 400 lux… La solution ? Le soleil. Mais pour ceux qui sont dans un bureau, les lampes de luminothérapie et les ampoules de luminothérapie sont une bonne alternative.

L’éclairage des bureaux, des lieux de travail en général et des logements provient le plus souvent de tubes fluorescents standard ou d’ampoules lumineuses incandescentes normales… Mais le jaune-orange est plus stressant sur l’organisme. Une lumière avec des teintes bleues et violettes, plus proche de la lumière du soleil, sera plus saine. Il existe des sources de lumière artificielle qui se rapprochent au plus près du soleil, des tubes fluorescents à spectre complet…

Bien réussir une cure de luminothérapie

Voici quelques règles simples à suivre pour que votre cure de luminothérapie se déroule parfaitement.

Disposition de l’appareil de luminothérapie :

Pour que la thérapie soit efficace, il faut que toute la rétine soit exposée à la source lumineuse.
Il est important de lire la recommandation de l’appareil que vous utilisez. La notice de la lampe de luminothérapie Harmonie, détaille ce qui s’avère être une « bonne » utilisation :

Cure de luminothérapiePour un usage bienfaisant :
Effectuez les bains de lumière de préférence le matin durant 1 à 2 heures.

Tournez la tête pivotante en direction de votre visage et veillez à ce que la source lumineuse se trouve à 40cm de vos yeux. Cette distance est importante, car si l’écart est plus grand, vous diminuez l’effet de l’exposition.

Vous pouvez travailler ou lire pendant le bain de lumière.
Levez régulièrement une fois par minute vos yeux vers la lampe de luminothérapie de manière à ce que le flux lumineux entre bien dans vos yeux. L’effet du traitement passe par le fond de l’oeil, il est donc important que la lumière puisse y pénétrer, et ne portez surtout pas de lunettes de soleil

Luminosité et luminothérapie :

Pour une vraie efficacité, il vous faut un appareil proposant au moins 2.500 lux et jusqu’à 10.000 lux. Cela dépend de l’objectif thérapeutique fixé. Sachez que la luminosité est mesurée au niveau des yeux. Spectre complet, sans ultraviolets (U.V.) ni infrarouges (IR).
À quel moment de la journée dois-je m’exposer ? Il est recommandé de commencer la cure très tôt le matin pour le traitement du SAD. Et pour quelle durée. De 30 minutes à 2 heures par jour… Là encore, cela dépend de l’objectif fixé.

Nos conseils pour bien choisir votre lampe

La luminothérapie pour retrouver de l'énergieLa luminothérapie permet de retrouver simplement de l’énergie.

Lecteur habitué ou nouveau venu, vous êtes très nombreux à nous demander des conseils et des « points à surveiller » sur les lampes de luminothérapie.

Voici les indications clés pour bien acheter sa lampe de luminothérapie, ainsi qu’une présentation de certains modèles que nous recommandons exclusivement.

La plupart des lampes bénéficient de la norme CE médical (93/42/CEE). Cette norme vous assure que les fabricants ont validé leurs dispositifs auprès d’un organisme officiel de certification des appareils médicaux. Sécurité d’utilisation, information du consommateur, les critères pour obtenir cette validation sont nombreux. Une telle norme est une véritable garantie que le produit est autorisé dans l’Union Européenne et que la lampe de luminothérapie ne délivre pas d’UV nocifs pour la santé et que leur utilisation ne compromette pas l’état clinique ni la sécurité des patients.

Quelle puissance choisir pour ma lampe ?

Quelle puissance choisir ?L’unité de mesure de l’intensité est le lux. Partons d’une base commune : une belle journée d’été apporte 100000 lux.

Un éclairage standard à la maison émet de 50 à 100 lux.

La luminosité d’un bureau bien éclairé est de 300 à 500  lux.

L’intensité lumineuse doit être supérieure à 2.000 lux afin d’agir efficacement. Une exposition lumineuse de 10.000 lux, au niveau des yeux, durant 30 minutes chaque jour est le standard cliniquement recommandé.

La luminosité en LUX
Source : Jardin-maison.com

Ainsi, le choix de votre lampe de luminothérapie dépend directement de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Vous pensez rester longtemps sous un éclairage de luminothérapie ? Dans ce cas optez pour des lampes avec une puissance de 2500 lux. Au contraire, si vous ne disposez pas de beaucoup de temps à consacrer à la luminothérapie, préférez des lampes de luminothérapie avec une forte puissance (10.000 lux par exemple) ou la lampe 15000 lux de TopLife.

Il faut toutefois préciser que les dernières recherches en matière de lux ont démontré que la notion de 10.000 lux se réfère à des photons de couleur blanche. Et alors ? Et bien les photons bleus sont 10  fois plus efficaces pour l’œil humain que ceux de couleur blanche… En effet, ces photons bleus sont les plus importants pour la mélatonine ainsi que la régulation de notre horloge biologique interne. De ce fait, les appareils de la nouvelle génération (avec LEDs), utilisant majoritairement des photons bleus, ne nécessitent plus les fameux 10.000 lux des lampes de luminothérapie traditionnelles.

Litebook et photons bleus

Le Litebook (lampe de luminothérapie portable) émet 3.000 lux à 50  cm mais ces lux sont majoritairement dans le bleu. La puissance est ainsi plus efficace que celle d’une lumière blanche traditionnelle. Le litebook permet donc des durées de traitement très courtes (15 à 20  minutes).

Lorsque l’on sait qu’un photon bleu  équivaut  à +/- dix  photons  blancs; on arrive à la conclusion que le Litebook représente 30.000 lux à 50 cm (d’ou la durée d’exposition à la lumière plus courte). A noter que la Bright Spark et la Lumie Desk Lampe émettent de la lumière bleue (entre 5700 et 6400 K).

Quand utiliser ma lampe ?

Le meilleur moment pour bénéficier de la luminothérapie est le matin, (si possible peu de temps après le réveil). Une demi-heure d’exposition au petit-déjeuner (voire plus) avec une lampe forte vous permettra de recharger idéalement vos batteries. Une autre solution moins contraignante et tout aussi efficace, consiste à s’exposer toute la matinée au bureau avec une lampe d’intensité moyenne.

Lampe de luminothérapie et durée de vie

Assurez vous que la lampe de luminothérapie que vous avez choisi ait une durée de vie assez longue. L’intérêt de ce type de lampe est en effet de pouvoir durer plusieurs hivers. Sachez que sur la plupart des lampes, des tubes de rechange sont disponibles, vous permettant ainsi de profiter de votre lampe de luminothérapie pendant plusieurs saisons.

Quel est le prix d’une lampe de luminothérapie ?

Les prix varient généralement de 150 à plus de 300 €. une lampe de luminothérapie est un investissement important, mais avec un réel impact sur la santé. Encore une fois, le choix dépend de votre utilisation et de vos exigences.

Qu’est-ce qu’une ampoule lumière du jour ?

Vous entendez souvent parler des ampoules lumière du jour, de lampes lumière du jour et, en parallèle, de luminothérapie. Vous pouvez vous demander quelle est la différence entre une ampoule lumière du jour, une lampe de luminothérapie ou une ampoule classique.

Ampoule lumière du jourVoici ici un petit « éclairage » sur ce que sont les ampoules lumière du jour et ce qu’elles peuvent vous apporter.

Un exemple de ces ampoules : Une ampoule dite « lumière du jour » est une ampoule d’une puissance classique (9 à 25 W en moyenne). On ne parlera donc pas, contrairement à la luminothérapie, d’une puissance en Lux plus importante, mais d’une meilleure qualité de lumière.

Elle peut s’adapter sur tous vos luminaires, grâce à son culot à vis ou baïonnette. En clair, le but est de remplacer vos ampoules classiques sans changer vos lampes, mais en gagnant en qualité lumineuse.

La nécessité d’un bon éclairage

En effet, même si l’on s’en rend rarement compte, les ampoules classiques éclairent, mais n’illuminent pas. Elles reproduisent une très faible part du spectre lumineux du soleil, ne nous fournissant pas la lumière dont notre organisme a besoin. Avec la baisse de la luminosité extérieure dès l’automne, des vies de plus en plus passées en intérieur, nous n’avons pas chaque jour la dose de lumière dont nous avons besoin pour notre vitalité, notre santé, et notre moral. Passer une journée entière éclairé par une ampoule classique nous permettra certes de bien voir, mais ne comblera pas ce manque de qualité de lumière dont nous risquons de souffrir. Il peut s’en suivre fatigue, maux de tête, irritabilité?

Vous pouvez retrouver différents produits pour avoir enfin un bon éclairage, notamment avec les ampoules lumière du jour présentes dans nos différentes catégories :

  • Tous nos modèles d’ampoules de luminothérapie
  • Notre gamme de réveils luminothérapie dont certains font aussi appel aux sons naturels et à la chromothérapie.
  • Nos lampes de luminothérapie, pour un maximum de lumière chez vous.

Les bienfaits des ampoules lumière du jour

Les-bienfaits des ampoulesLes ampoules Lumière du jour, au contraire, reproduisent la qualité de lumière que l’on obtient en extérieur par une belle journée de printemps. La quasi-totalité du spectre lumineux du soleil y est reproduit, d’où leur nom de « lumière du jour » : elles fournissent la même qualité de lumière que la lumière naturelle. On appelle cela aussi « ampoule plein spectre ». Cette qualité de lumière joue sur notre cerveau et notre corps pour augmenter la vitalité, améliorer humeur, et prévenir notamment les carences en vitamine D.

Les ampoules lumière du jour restituent une qualité et un contraste des couleurs identiques à une belle journée de soleil, ce qui, au-delà d’être agréable, peut être très utile aux personnes qui ont une activité en lien avec la vue (art, artisanat?. ) Quels que soit votre âge et vos conditions de vie, si vous ne vivez pas dans une région bien ensoleillée toute l’année, face à de grandes baies vous permettant de profiter quotidiennement des rayons du soleil, vous aurez tout à gagner en remplaçant vos ampoules classiques par des ampoules Lumière du jour. Ce simple geste pourrait vous aider à diminuer votre fatigue et améliorer votre moral. D’ailleurs, nous vous conseillons de privilégier les pièces où vous passez le plus de temps dans la journée.

Qu’est ce qu’un simulateur d’aube ?

Zoom sur la simulation de l’aube, une technique de luminothérapie qui prend de l’ampleur. La simulation de l’aube (lever du soleil), est un bon moyen de remédier, sans médicaments, aux troubles de l’humeur.

Principe de la simulation de l’aube

Simulateur d'aube : réveil à la lumière du jourUn appareil de simulation de la lumière du soleil recrée les conditions naturelles du réveil, en éclairant de façon graduelle la chambre à coucher.

Un simulateur d’aube imite le lever de soleil. Quel intérêt ?

Il faut savoir que notre horloge biologique entre généralement en régulation avec l’aube. Les simulateurs permettent donc de recréer artificiellement ce signal de l’aube et réguler notre horloge interne.

Un appareil de simulation de l’aube renforce le mode de réveil et de sommeil :

  • La sécrétion de mélatonine diminuée.
  • A l’inverse, le taux de cortisol atteint des taux plus importants de manière précoce.

Globalement, l’utilisation d’un simulateur d’aube permet une amélioration de la qualité du réveil avec un effet antidépresseur.

Importance de la régulation de l’horloge biologique

Notre cycle éveil-sommeil est directement lié au rythme du cycle jour / nuit. Ce rythme synchronise notre horloge biologique (située dans l’hypothalamus). Cette horloge interne contrôle indirectement la synthèse d’enzymes et d’hormones, la température…

Les conditions de vie actuelles ne permettent pas à notre horloge interne de s’auto réguler :

  • travail avec le rythme des 3 x 8,
  • horaires irréguliers (les infirmières),
  • travail de nuit,
  • décalages horaires dus aux voyages…

Décalage horaire : horloge biologiqueLe cerveau humain ne parvient pas à s’adapter à ces changements. On observe une désynchronisation entre le besoin de sommeil et le temps dont on dispose… Cette désynchronisation explique en partie les réveils au milieu de la nuit et les endormissements soudains le jour.

Cette désynchronisation peut entraîner, surtout si elle est répétée, des dérèglements de notre cycle éveil-sommeil. D’autres troubles peuvent suivre (fatigue, humeur dépressive, tristesse, difficultés à se concentrer). L’alternance sommeil / éveil, calquée sur l’alternance jour / nuit, doit ainsi être régulée pour améliorer notre santé.

Deux hormones jouent un rôle central dans ce processus (l’une agit sur l’autre et vice versa). Ces hormones sont la mélatonine et le cortisol.

Mélatonine et simulation de l’aube

La mélatonine, hormone neuromédiateur du sommeil, est une molécule fabriquée au centre du cerveau, par l’épiphyse. Sa fabrication est conditionnée par la lumière qui est transmise au cerveau par la rétine.
Cette molécule régule nos rythmes de sommeil. Sa sécrétion débute sous l’action de l’obscurité, entraînant un effet d’endormissement. En temps normal, l’hormone du sommeil est sécrétée la nuit uniquement (pic de sécrétion à 5 heures du matin chez l’homme).

La sécrétion de la mélatonine suit une courbe fortement ascendante depuis 22 heures le soir,
et fortement descendante à compter de 7 heures du matin. A partir de 7 heures du matin, nous commençons ainsi à nous « réveiller ». C’est à ce moment qu’intervient le cortisol. Le cortisol stimule l’augmentation du glucose sanguin, ce qui permet de libérer de l’énergie à partir des réserves de l’organisme.

Le cortisol est un véritable « starter » métabolique

Le cortisol nous aide face aux situations de stress. Quelques minutes avant votre réveil, la lumière du simulateur d’aube augmente progressivement. Cette action fait comprendre à votre hypothalamus qu’il doit cesser de produire la mélatonine (l’hormone du sommeil) et secréter du cortisol pour vous booster. Outre un réveil plus agréable qu’une lampe qui s’allume instantanément (à la limite avec une lampe fluocompacte, vous aurez 4 à 5 secondes de chauffe), les simulateurs d’aube permettent à l’organisme d’être réglé.

Pour en savoir plus : Lire notre page complète sur les simulateurs d’aube

La luxthérapie, c’est quoi ?

La luxtherapie, c'est quoi ?Le nom vient de la racine latine « lux » signifiant « lumière », et de la racine grecque « therapia » signifiant « soins ». La luxthérapie est donc un traitement par la lumière, utilisé pour synchroniser votre horloge biologique et retrouver un rythme de vie et de sommeil harmonieux. Par extension, on appelle donc aujourd’hui la luxthérapie par le nom commun du luminothérapie.
La luxthérapie est souvent utilisée en centres de soins, instituts et autres thalassothérapies.

La luxthérapie est par exemple proposée dans les parcours de soin, comme à la thalassothérapie de la Baule.

  • 1 soin de thalassothérapie individuel par jour parmi : bain d’algues, application d’algues, douche au jet, affujet, douche sous-marine, hydrojet
  • 1 séance d’aquagym par jour
  • 1 séance de luxthérapie par jour

La luxthérapie a été utilisée par les navigateurs solitaires pour contrebalancer leurs horaires de sommeil, par les pilotes de formule 1 et par les jockeys, pour l’amélioration de leurs performances.

Elle faciliterait la récupération sans recours médicamenteux…..et favoriserait la détente. Outside In propose la lampe Bright Spark, de haute intensité (entre 2500 et 10 000 lux selon la distance d’exposition), facilement utilisable, dont le rôle est de limiter la sécrétion de mélatonine par l’épiphyse.

A Paris, l’Hôtel-Dieu a inauguré en 2008 une chambre high-tech qui peut diffuser une trentaine de programmes lumineux différents, qui traitent autant de troubles du sommeil. « Une demi-heure sous des néons à haute intensité pendant trois semaines permet de soigner des troubles de l’horloge biologique, dont souffrent hôtesses de l’air et cadres en décalage horaire. « La lumière frappe la rétine, ce qui excite des neurones et envoie des informations à l’horloge biologique, logée dans le cerveau », précise Maxime Elbaz, le responsable technique« . peut on lire dans 20 Minutes.

La luxthérapie ou l’action antidépressive de la lumière est une action pour lutter contre la dépression.

Lutter contre la dépression saisonnière

3 à 6% des individus sont touchés par la dépression saisonnière qui apparait généralement au début de l’hiver. Pour lutter contre ce dérèglement de l’organisme, la luminothérapie est devenue incontournable. Elle permet de se soigner par la lumière, pour retrouver force et dynamisme, à utiliser aussi de manière préventive !

Les symptômes du blues hivernal

Baisse de moral, fatigue intense et régulière, besoin important de sommeil et des réveils difficiles sont autant de signes qui peuvent et doivent vous alerter sur votre état. Le mieux est d’ailleurs d’aller consulter votre médecin généraliste afin de poser de manière sûre le diagnostic de la dépression saisonnière.

Vous pouvez aussi ressentir des troubles de l’alimentation : boulimie, appétit anormalement grand, prise de poids. De manière plus surprenante ce syndrome du blues hivernal peut provoquer une diminution de la libido.

Troubles de notre organisme, du sommeil, de l’alimentation, de l’activité sexuelle et des performances intellectuelles, sont les 5 domaines dans lesquels les effets de la dépression saisonnière se fait ressentir. Toutes ces conséquences sont liées au dérèglement de l’horloge biologique interne.

Les causes de la dépression saisonnière

L’horloge biologique interne se situe dans notre cerveau. Elle est basée sur des rythmes biologiques appelés circadiens. Ces rythmes comprennent les événements biologiques se déroulant de manière périodique comme l’alternance des cycles de veille et de sommeil sr un cycle proche des 24 heures. Cette horloge définit donc les moments de repos et ceux d’activité. Exposé aux variations de notre environnement comme la luminosité, il peut arriver que notre horloge biologique interne se dérègle, ce qui provoque une dépression saisonnière.

Lumière et dépression saisonnière : une relation prouvée

En 1984, le Dr Norman E. Rosenthal, psychologue et chercheur, a été le premier à démontrer le lien de cause à effet entre lumière et dépression saisonnière. La lumière fut d’ailleurs utilisée dès le début des années 80 aux Etats-Unis pour tenter de résoudre la dépression.

Il a été prouvé que le manque de lumière provoque la sécrétion de mélatonine en très grande quantité, une hormone qui favorise la somnolence.

Ainsi, de nombreuses personnes ressentent les effets négatifs de la baisse de luminosité dès l’arrivée de l’automne.

La luminothérapie, un traitement doux

La famille des photothérapies

La photothérapie signifie traitement par la lumière. On utilise certaines sources lumineuses en jouant sur l’intensité, les couleurs, le laser, …

Là où la chromothérapie utilise chacune des couleurs du spectre du soleil, la luminothérapie quand à elle, utilise une lumière blanche, dite à spectre large. La luminothérapie se base ainsi sur le degré de luminosité et agit sur la régulation de la mélatonine, pour diminuer le besoin de sommeil en période active.

Comment suivre une cure de luminothérapie

Il faut pour cela s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche. L’intensité requise pour une cure varie de 2 500 lux à 10 000 lux. Il faut que la source de lumière projette le flux sur votre visage.

L’idéal est de faire des séances d’environ une demi-heure tous les matins, afin de donner le signal au corps que la journée débute. La cure peut-être plus ou moins longue selon l’objectif que l’on s’est fixé.

Des produits au service de cette thérapie

lampe luminothérapieIl existe des lampes de luminothérapie avec agrément médical, prescrites par votre médecin. Toutefois, si vous souhaitez utiliser la luminothérapie à titre préventif, il existe une large gamme de produits qui pourront vous satisfaire : lampes, ampoules ou encore réveils simulateur d’aube.

N’hésitez plus, pour lutter contre la dépression saisonnière ou obtenir une sensation de bien-être général, optez pour la luminothérapie !