Vous êtes ici : Lampe de luminothérapie » Luminothérapie en général » 2012 : précisions sur la fin des ampoules incandescentes

2012 : précisions sur la fin des ampoules incandescentes

http://www.lampe-de-luminotherapie.com/ampoule-basse-consommation-2012/

L’Union Européenne a décidé lundi 8 décembre de supprimer les ampoules traditionnelles énergivores d’ici le 1er septembre 2012. Pour retirer ces ampoules progressivement, un calendrier a été proposé. Les ampoules traditionnelles vont être retirées progressivement du quotidien des européens.

Trop gourmandes en électricité ces ampoules à incandescence seront remplacées par la nouvelle génération des « fluo-compactes », dites aussi lampes à basse consommation (LBC), qui consomment jusqu’à cinq fois moins d’énergie.

Les raisons pour expliquer la disparition de l’ampoule traditionnelle sont nombreuses. Les ampoules incandescentes sont coupables de surconsommation (5 fois plus que LBC), mais c’est aussi leur rendement énergétique jugé trop faible (5% de l’énergie est converti en électricité) qui est pointé du doigt.

Calendrier de retrait des ampoules

Le calendrier du retrait des lampes à incandescence sera le suivant :

  • en 2009, retrait à la vente des lampes de 100 W,
  • en 2010 pour les 75 W,
  • en 2011 pour les 60 W
  • et 2012, pour les 40 et 25 W.

L’application de cette obligation permettra d’économiser près de 40 TWh.

En France, afin d’appliquer l’engagement du Grenelle Environnement relatif aux ampoules incandescence, Jean-Louis BORLOO a signé au mois d’octobre une convention avec les distributeurs, Récylum, EDF et l’ADEME. Cette convention prévoit déjà un calendrier de retrait des ampoules à incandescence très volontariste :

  • en 2009 retrait des ampoules de 100 W et de 75 W,
  • en 2010 les 60 W,
  • en 2011 les 40 W
  • et en 2012 pour les 25 W.

L’arrivée des ampoules économiques et écologiques

Les ampoules basse consommation coûtent 5 à 8 fois plus cher à l’achat, mais elles possèdent l’avantage de consommer 4 à 5 fois moins d’énergie que l’ampoule classique. Leur durée de vie est elle aussi allongée, avec 6 à 10 fois plusde temps de vie (8.000 heures environ). Les nouvelles technologies halogènes constituent déjà un progrès puisqu’elles permettent de 25 à 45% d’économies d’énergie par rapport aux modèles classiques.

D’après les calculs de la Commission européenne, si les ménages s’équipent en ampoules nouvelle génération ils économiseraient environ 50 euros par an. Soit 5 à 10 milliards d’euros annuels à l’échelle européenne. 4,2 milliards d’ampoules concernées en Europe. Ces ampoules consomment près de 112 TWh en 2007, et si on ne fait rien 135 TWh en 2020.

Mais le principal problème de ces ampoules économiques, c’est leur coté écologique…Ces ampoules pêchent par un composant peu écologique, le mercure ! Nous en avons déjà largement parlé ici, le mercure n’est présent qu’en petite quantité dans les ampoules basse consommation. Après l’allumage, une ampoule fluo-compacte émet une vapeur de mercure qui provoque un rayonnement ultra violet, avant de se convertir en lumière.

Le problème ? Si l’ampoule casse, les fabricants recommandent d’utiliser des gants pour ramasser les bouts et d’aérer la pièce… Une précaution qui alerte les consommateurs, car dès que le mot mercure est prononcé, les risques apparaissent. Les experts en la matière de l’Union Européenne exigent d’ailleurs des progrès pour ces ampoules à partir de septembre 2013.

Greenpeace a déjà réagi à l’annonce de ce calendrier de retrait progressif, regrettant « que l’on « laisse sur le marché européen les halogènes les moins efficaces encore quelques années » et dénonce une « décision qui s’arrête au milieu du gué au lieu de s’engager sur la voie d’une véritable politique d’efficacité énergétique »

Article de Ann-Charlotte, de Bien et Bio - Dernière mise à jour : le 12 décembre 2008

Thèmes associés : Ampoule basse consommation

Les commentaires :
max

DU MERCURE !!!! le ministère de la santé peut-il nous expliquer pour quelle raison il n’existe plus de thermomètre médical ? à cause du mercure parbleu !!!
Naturellement pour les ampoules je suis contre même sur la voie publique !
« …..le mercure n’est présent qu’en petite quantité dans les ampoules basse consommation. Après l’allumage, une ampoule fluo-compacte émet une vapeur de mercure qui provoque un rayonnement ultra violet, avant de se convertir en lumière….. »

navmer

Salut Max, le législateur n’a pas voté de décret interdisant la fabrication, vente et utilisation des ampoules incandescentes, donc, pour moi, l’utilisation doit continuer.
Ce sont quelques sociétés commerciales étrangères à la France qui imposent dans leurs multiples magasins les ampoules dites basse consommation!
Mais la population accepte ces dernières sans qu’aucune loi ou décret ne soit voté.

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(required)

(required)